Politique

Ass, le premier candidat à la Présidentielle de 2024

D’abord une question: entre Big Mack et maître El Hadj Diouf, qui est l’ami de l’autre? Pour l’avocat en tout cas, même s’il n’y a pas de retour de manivelle très visible et constant, le président est son pote. C’est pourquoi depuis longtemps il a pris place dans la grande diligence de Benno Bokk Yakaar pour servir et valoir chaque fois qu’il le  faut. Cependant, depuis le second mandat du chef de l’État, Ass semble prendre ses distances.

Comme on n’en a pas fait ni ministre, ni député, ni chef de cabinet, ni courtier, il va essayer de voler de ses propres ailes désormais. En quoi faisant ? En tissant sa propre toile en direction de la prochaine élection présidentielle, et au passage, en libérant des scrupules qui sans doute affleuraient.

Il dit qu’avec son parti, il va se présenter comme un grand au prochain scrutin et ne se gêne pas pour vouer aux gémonies  un copain qui ne cracherait pas sur un troisième mandat.

Pour Ass d’ailleurs, cette question de troisième mandat est superfétatoire depuis le temps de Wade puisque la Constitution dispose que nul ne peut faire plus de deux mandats présidentiels consécutifs.  Dans ce cas, qu’est-ce qu’il fait encore dans les rangs de BBY à part aboyer sur Sonko? C’est la question à un milliard et dont certains connaissent déjà la réponse.

Catégories :Politique

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.