Politique

Audience avec Macky : Noo Lank frileux, écartelé entre le chat et l’œuf

Libérer Guy Marius Sagna était la condition sine qua non pour que le collectif Noo Lank rencontre le président de la République. Pour convaincre Macky Sall d’annuler la hausse du prix de l’électricité effective depuis le 02 décembre dernier. Mais cette audience annoncée par le Médiateur de la République, Alioune Badara Cissé,  a tôt fait grincer de dents chez Aliou Sané et Cie.

Si la Génération des Forces citoyennes (Gfc) est  favorable à cette rencontre, Frapp France Dégage et Y’en a marre, même avec la libération au préalable de Guy Marius Sagna, s’y opposent fermement. Et conséquences, selon L’AS, les premières fissures du collectif d’apparaître avec la démission de la Gfc.

Pour ceux qui sont pour, entre autres, ce serait une façon de fast-tracker la suppression de la hausse de l’électricité et de court-circuiter au besoin le Dialogue national qui peine à démarrer. S’y ajoute que justice sera rendue à Guy Marius Sagna. Lui qui a toqué à la porte de Macky, en guise d’audience, en s’agrippant aux grilles de la Présidence.

Bref, cette nouvelle donne survient, au moment où les camarades de Fadel Barro, allant de succès en succès, en termes de mobilisations, viennent de mailler le territoire de mouvements revendicatifs contre la « mesure impopulaire » de Macky Sall.

Tout compte fait, les supputations vont bon train. Et les bruits de bottes s’entendent de partout au sein du collectif.  Quelle est l’opportunité d’une telle audience ? Est-ce pour couper l’herbe au pied du mouvement du collectif qui rallie à sa cause de nombreux segments de la société ? Un questionnement qui taraude les observateurs.

Par ailleurs, l’histoire récente renseigne que des rencontres de cet acabit au Palais ont eu des fortunes diverses. Si l’audience Wade-Diouf, au début des années 90, a débouché sur un Gouvernement élargi à l’opposition, par contre, Wade-Idy, à la veille de la Présidentielle de 2007, a été fatal au Président de Rewmi. Qui se berça d’illusions d’un statut de 4e Président du Sénégal. Et quid des récentes retrouvailles Wade-Macky actées, le 27 septembre dernier ?

Chat échaudé craignant l’eau froide, d’autres rappellent qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

A vous de juger. A vous de choisir !

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.