International

Ballon d’or européen : Véritable footage de gueule

« It’s a disgrace, it’s a f*** disgrace » (c’est une honte, une p*** de honte) pour paraphraser Didier Drogba après la demi- finale perdue en 2008 face au Barça d’un certain Lionel Messi. Te voir au pied du podium est le plus gros SCANDALE de cette époque contemporaine. L’Ivoirien, maitre de cérémonie de ce Ballon d’Or 2019, aura été le meilleur symbole de ce scandale qui se dessinait lors des dernières semaines. 

Cette quatrième place de Sadio Mané légitime en quelque sorte cette mainmise du business sur le football moderne. Cristiano Ronaldo n’aura en rien mérité cette 3ème place au détriment d’un Sadio Mané. Ils n’ont que confirmer qu’ils ont beaucoup plus regardé la carrière du Portugais au détriment de la saison de l’international sénégalais. Chose qui biaise l’essence même de ce trophée qui perd de plus en plus sa crédibilité. Le monde du football a ainsi sacré Lionel Messi pour son 6ème Ballon d’Or faisant de lui le recordman absolu de cette distinction prestigieuse. Même si on reconnait le « mérite » d’un Lionel Messi exceptionnel cette année avec la Liga en prime, Sadio Mané l’aurait tout aussi mérité pour l’ensemble de son œuvre aussi bien avec les Reds qu’avec les Lions. Co-meilleur buteur de la Premier League, Onze d’Or 2019, vainqueur de la Ligue des Champions et de la Supercoupe d’Européens, auteur d’un doublé lors de la Supercoupe, finaliste et deuxième meilleur buteur de la CAN 2019, difficile de faire mieux que l’enfant de Bambali cette saison. Le juré du BO France Football en a décidé autrement et il faut l’accepter en bon sportif même si le SCANDALE est palpant aux yeux de tous. Difficile de devoir digérer que l’international sénégalais ne sera pas le deuxième africain à être Ballon d’Or après Georges Weah (1996). Samuel Eto’o, Didier Drogba, Yaya Touré et bien d’autres joueurs africains ont brillé aux yeux de tous sans pour autant avoir cette même reconnaissance. Comme un symbole c’est Drogba qui a remis le BO à Messi, lui qui rêvait tant de te le donner. Ils sont bien nombreux comme lui ces joueurs, anciennes gloires et férus du ballon qui pensent comme moi que le Ballon d’Or 2019 c’est bien TOI. Le BO ne récompense pas une Carrière mais plutôt une Saison. Et cette saison 2018-2019, tu auras été le plus méritant. En termes de performances en 2019, peu de joueurs peuvent t’égaler.

Mais hélas le monde du football n’est pas encore prêt à accepter qu’un africain remporte la plus prestigieuse distinction. Il n’y aura pas cette remise des pendules à l’heure tant désirée par un Diomansy Kamara qui aura abdiqué bien avant la remise de ce trophée. On est arrivé à ce stade où on se demande si on récompense le meilleur joueur du monde ou les performances d’un joueur durant l’année.

Un racisme bien camouflé 

Les « experts » vont l’interpréter à leur guise. Loin de proclamer un certain racisme, force est de constater que si Sadio était un Brésilien, son traitement allait être tout autre. A défaut, le Sénégalais espérait au moins égaler ou battre la meilleure performance africaine de ces dernières années : la 4e place de Didier Drogba en 2007. Mais que nenni ! Hormis Weah, le Sénégalais occupe cependant le meilleur classement africain de l’histoire à égalité avec Drogba, 4e également en 2007. Jamais l’Afrique n’a compté autant de candidats à la récompense suprême, et jamais le continent n’a autant prié pour remporter son deuxième Ballon d’Or. Au finish, le monde du football l’a relégué à une quatrième place des plus scandaleux. Mais on ne va pas éternellement se lamenter sur cela car il aura réussi à manger à la même table qu’un joueur venu d’ailleurs. voir son nom concurrencer un Lionel Messi stratosphérique est déjà une récompense. Faire partie des trois meilleurs parmi les 270 millions pratiquants répertoriés dans le monde, il faut être un Sadio Mané pour le faire.

Il était bien difficile de croire quelques années auparavant que ce Sénégalais venu de Bambali allait gravir les échelons et titiller les sommités du football mondial. De ce petit village de la région de Sedhiou à Génération Foot en passant par Metz sans oublier les détours par Salsbourg et Southampton, Sadio aura su croire en ses rêves et a réussi à faire ce qu’il aimait plus que tout : taper sur un ballon. Faire lever les foules et procurer du bonheur à des milliers de personnes n’est pas donné à tout le monde. Tu as su passer de «Samba Alaar» à «Sadio Mané Ballon d’Or» en gagnant le respect de tous grâce à tes actions sur le rectangle vert. Tu peux être fier de toi Nanthio. Tu auras réussi à nous faire rêver grâce à tes buts, tes dribbles chaloupés, des accélérations dévastatrices. Oui tu as fait rêver des milliers de personne grâce à ton talent. Tu n’as pas eu le soutien de tout un club mais tu as su forcer le respect.

« Il ne faut jamais cesser de travailler, de rêver, de s’améliorer et de jouer avec passion ». Ces mots de Messi pourront de leitmotiv afin de redoubler d’efforts et faire encore plus. Garde la tête haute en sachant que tout un peuple est fier de toi. Les prochaines générations sauront qu’un Sénégalais a été un jour proche de remporter le Ballon d’Or après Georges Weah. Peut-être qu’il aura ce nouveau génie qui viendra faire mieux que toi mais pour le moment, tu es le meilleur joueur que le Sénégal ait connu. Peu importe ce verdict final qui sacre Messi, Tu es notre Ballon d’Or 2019 !

Lamine Mandiang DIEDHIOU 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.