actualité

Comité de suivi Force Covid-19 : Une première réunion satisfaisante pour ses membres

092727d259fd7acfa8d7359f40ff85e54c6c00ac

Ce vendredi 1er mai, le Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations de la Force Covid-19 a tenu sa première réunion. Une rencontre au cours de laquelle, certains membres ont magnifié la mise en place de cette organisation. Selon eux, cette mission de «veille et de transparence est un sacerdoce» d’autant qu’ils ont été nommés par décret présidentiel. Et ainsi, chacun s’est engagé à faire de son mieux pour faciliter le contrôle des actions qui seront menées sur le terrain.

«Des personnalités dignes de confiance»

Pour Me Aïssata Tall Sall de la majorité présidentielle, ce comité est composé de personnalités «dignes de confiance». «Nous avons une atmosphère de travail absolument studieuse. Je pense que les 30 personnalités, qui ont été choisies, chacun émanant d’un milieu professionnel, politique différent de tous horizons, et que le président de la République a nommé sur décret, ce sont des personnalités dignes de confiance qui représentent l’essentiel du peuple sénégalais. Et ces personnalités vont se soucier de savoir comment toutes ces opérations-là sur le terrain vont être menées jusqu’à leur objectif et leur acheminement ultime», a-t-elle réagi au micro de la Rts.

«Nous devons réussir»

Le député Issa Sall, représentant des non-inscrits à l’Assemblée nationale, quant à lui, a souligné la nécessité de réussir. Il dit : «Nous constituons l’interface entre le président de la République, ceux qui exécutent et la population sénégalaise. Ce qu’on nous demande, c’est de voir comment ce comité fait son travail sur le terrain ? Ce qu’on nous demande, c’est quelle transparence ? Nous devons réussir. C’est pourquoi d’ailleurs au niveau de cette organisation tout le monde est représenté».

«Ce comité est arrivée à son heure»

Réagissant au titre des syndicats, Mademba Sock a soutenu que le comité est venu à point nommé. «La mise en place de ce comité est arrivée à son heure. Parce que, ça permet de mettre une loupe sur les questions et peut-être de permettre au décideur qui est le président de la République de pouvoir s’appuyer sur des informations pour armer d’éventuelles décisions. Je crois que, de ce point de vue, il est important d’autant que la puissance publique intervient… Et puisque la puissance publique est intervenue dans l’occurrence des événements, donc il était important que ce comité, avec sa diversité, puisse aider à garantir la stabilité des entreprises», a-t-il noté au micro de la Rts.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.