Kaolack

Détournement de 4000 tonnes d’engrais : les producteurs du Saloum souhaitent l’ouverture d’une enquête

Les récentes sorties du vice Président de l’Assemblée nationale Moustapha Cissé Lo ont écœuré les acteurs du monde rural. En point de presse ce dimanche, ils ont promis de se constituer en partie civile dans cette affaire qu’ils qualifient d’insensibilité et de mépris du gouvernement de Macky Sall à l’endroit des producteurs et paysans sénégalais en général et du Saloum en particulier.

Selon leur président, Serigne Momar Sokhna, « dans un pays de justice et de démocratie, si un parlementaire porte de telles accusations de détournements aussi graves, soit 4000 tonnes d’engrais, une enquête doit être ouverte. Mamadou Ndiaye Rahma, n’est ni un producteur, ni un agriculteur, pis ce dernier, depuis le parrainage, n’a pas posé ses pieds dans les 14 communes du département de Kaolack. »

Très en colère, le producteur d’arachides natif de Latmingué a soulevé une multitude d’interrogations et n’a pas manqué d’interpeller les parlementaires du Saloum. « Comment quelqu’un qui ne dispose pas d’un seul lopin de terre reçoit, gracieusement, quatre mille tonnes d’engrais ? Qui a bénéficié de cet engrais ? Les paysans militants du Fouta ? Pourquoi les députés et responsables politiques de Kaolack comme Khouraichi Niass et Adji Mbergane Kanouté se sont tus sur ces détournement qui ternissent l’image de notre département ? » s’interroge t- il.

Les paysans et producteurs de Saloum ont interpellé le président de la République, le ministre de la justice et le procureur de la République à prendre leurs responsabilités respectives.  » Dans un pays aussi pauvre que le Sénégal, où le gouvernement a cessé de subventionner l’électricité, un seul individu ne peut pas mettre la main sur près d’un milliard de franc CFA. D’autre part, ces accusations révèlent un complot des hautes autorités du pays sur le dos des paysans du Saloum. Mamadou Ndiaye Rahma doit être entendu par le procureur. Nous allons, d’ailleurs, nous constituer en partie civile pour porter cette affaire au clair », ont – ils menacé.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.