Gandiaye

Gandiaye : le rôle du « Buur Gandiaye »

Au Sénégal, le pouvoir traditionnel continue encore à exister. Cette existence est surtout sensible dans les zones rurales. A Gandiaye, une commune située dans le département de Kaolack, à côté du maire représentant le pouvoir légal, existe le roi (Buur) de Gandiaye qui continue encore à être sollicité par les populations.

En effet si les pièces d’état-civil se délivrent à la mairie, les conflits sociaux se règlent chez le « Buur Gandiaye  » (Roi). « Beaucoup d’habitants ignorent encore la mairie. Il pensent que la mairie est politisée. Le Buur intervient souvent dans le règlement des conflits de ménage. D’ailleurs le maire n’hésite pas à le convoquer pour trancher des conflits dépassant ses compétences », renseigne un Gandiayois sous couvert d’anonymat.

Abondant toujours dans le même sens : »Contrairement aux autres chefs coutumiers, le Buur n’a aucun privilège financier, il ne jouit d’aucune indemnité. Pourtant sa demeure fait office de centre d’accueil. Tous les étrangers qui débarquent de nuit à Gandiaye sont la plupart du temps convoyés chez lui, compte non tenu des nécessiteux qui défilent chaque jour pour une quelconque aide ».

En plus en cas de crise majeure comme les conflits majeurs pouvant déstabiliser la localité ou de calamités naturelles (sécheresse, disette), il est le seul capable de réunir le conseil des notables ou les prêtres pour les prières.

L’actuel Buur Gan­diaye est Babacar Mbodj dit « Mbaye » sans reconnaissance officielle, mais très considéré par la population qui le consulte volontiers. C’est lui le gardien de la tradition.

Catégories :Gandiaye, sénégal, Société

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.