Politique

HCCT: Macky et le cas Aminata Mbengue Ndiaye

La nomination de Aminata Mbengue Ndiaye à la présidence du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) n’est pas une chose aisée. Le Président Macky Sall, qui est favorable à ce qu’elle succède à Ousmane Tanor Dieng, fait face à une équation à plusieurs inconnues. Puisque selon la loi, Ousmane Tanor Dieng doit être remplacé par son suppléant sur la liste départementale de Mbour, en l’occurrence Mamadou Mbengue. Ainsi pour nommer Aminata Mbengue, le chef de l’Etat doit au préalable limoger un membre de l’institution. Qui acceptera d’être l’agneau du sacrifice ?

Le nom du ministre de la Pêche, Aminata Mbengue Ndiaye, revient sans cesse pour la succession de feu Ousmane Tanor Dieng à la présidence du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct). Selon des sources concordantes, le Président Macky Sall a donné son accord de principe. Vu ses relations avec le défunt secrétaire général du Parti socialiste et la contribution de cette formation à sa réélection, le chef de l’Etat veut confier la présidence de l’institution à un responsable socialiste. Si la nomination de Aminata Mbengue Ndiaye tarde cependant, c’est que le président de la République fait face à un énorme dilemme. En effet, les choses ne sont pas du tout aisées. Les textes régissant le Hcct compliquent la tache au Président Macky Sall. Pour l’élection des 80 membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct), les partis et coalitions de partis en compétition avaient confectionné des listes départementales sur lesquelles figurent les noms des titulaires et des suppléants. Selon la loi, en cas d’indisponibilité d’un titulaire, c’est son suppléant qui le remplace. Le défunt président du Hcct, Ousmane Tanor Dieng, était la tête de liste départementale de Mbour de la coalition Bennoo Bokk Yakaar (Bby). Les deux autres titulaires de la mouvance présidentielle de Mbour sont Kany Sagna et Gana Ndébé Gning qui sont élus hauts conseillers. Les suppléants de la liste de Bby sont Mamadou Mbengue, Khadidiatou Diouf et Sélé Ndiaye. Donc au regard de la loi, c’est Mamadou Mbengue qui doit remplacer Ousmane Tanor Dieng au Hcct.

 SUPPLEANT SUR LA LISTE DEPARTEMENTALE DE MBOUR, MAMADOU MBENGUE REMPLACE TANOR

 Au HCCT Ce qui ne facilite pas la tâche au chef de l’Etat d’autant que Aminata Mbengue Ndiaye n’est pas membre du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct). Le Président Sall est tenu de prendre un décret pour nommer d’abord Aminata Mbengue membre de l’institution. N’empêche, il sera loin de résoudre l’équation puisqu’il bute sur le nombre de conseillers. Autrement dit, la nomination de Aminata Mbengue Ndiaye entrainera un surplus parce que l’institution compte 150 membres. Avec le remplacement de Ousmane Tanor Dieng par son suppléant Mamadou Mbengue, l’institution se retrouvera avec 151 membres, ce qui constituera une violation des textes. Pour sortir de l’impasse, le Président Macky Sall doit limoger un membre du Hcct qu’il avait nommé pour le remplacer par Aminata Mbengue. Reste à savoir quel conseiller sera l’agneau du sacrifice à moins qu’on lui propose un autre poste juteux. Alors c’est à l’issue de cette procédure que le chef de l’Etat pourra confier la présidence du Hcct à la secrétaire générale intérimaire du Ps.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.