Politique

Interdiction du Sit-in de « Noo Lank » : Moustapha Diakhaté tire sur le préfet de Dakar

L’interdiction du sit-in du collectif Noo Lank par le préfet de Dakar Alioune Badara Samb n’a pas du tout plu à l’ancien député de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar, Moustapha Diakhaté.  Sur sa page Facebook, l’ancien ministre conseiller a accusé le préfet d’avoir « immolé les libertés constitutionnelles ».
« Alioune Badara Samb, le Préfet des troubles de l’ordre constitutionnel du Sénégal. Le Préfet de Dakar considère comme un délit, un droit constitutionnel et les engagements internationaux du Sénégal en matière de libertés de rassemblement pacifique, en interdisant la manifestation de Ñoo lank contre la hausse du prix de l’électricité et pour la libération de Guy Marius Sagna et Cie », a dénoncé Moustapha Diakhaté.
 En évoquant les risques « d’infiltrations par des individus mal intentionnés » l’ancien député considère que «  le Préfet Alioune invente une nouvelle infraction : un délit imaginaire. »

Catégories :Politique

Tagué:

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.