International

International : Au Sahel, la France déploie 600 soldats supplémentaires pour vaincre la filiale de l’État islamique.

À l’occasion de la conférence conjointe avec les chefs d’État du G5 Sahel, sanctionnant le sommet de Pau du 13 janvier dernier, le président français avait annoncé le déploiement de 220 hommes supplémentaires pour combattre plus efficacement la filiale sahélo-saharienne de la Province de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest.
Emmanuel Macron a décidé de revoir cet effectif à la hausse en portant la force Barkhane à 5100 hommes, soit 600 militaires de plus.
Selon un communiqué du ministère des Armées,  » l’essentiel des renforts sera déployé dans la zone dite des « trois frontières » entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger ». « Une autre partie de ces renforts sera engagée directement au sein des forces du G5 Sahel pour les accompagner au combat », ajoute Florence Parly.
« Cette décision s’inscrit dans les orientations du sommet de Pau et de la construction de la Coalition pour le Sahel », précise-t-elle.
La branche sahelo-sahélienne de l’État islamique a mené des attaques meurtrières contre les armées du Mali, du Niger et du Burkina Faso. En outre, elle a revendiqué avoir provoqué l’accident d’hélicoptère qui a coûté la vie à 13 soldats français dans la même zone.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.