Gandiaye

Kaolack : A la découverte de la commune de Gandiaye

Gandiaye est une ville et une commune de l’ouest du Sénégal, située à 24 km au nord-ouest de Kaolack. Niakhabane est le totem de Gandiaye ; ainsi toute femme qui vient rejoindre sa maison conjugale ou quitte Gandiaye était amenée à faire des tours de l’arbre pour espérer une protection de sa famille et d’elle-même ; aussi elle devra y faire son premier linge et les femmes gardiennes de la tradition qui l’accompagneront, pourront à la suite de cet acte avoir des indices sur ses qualités.

On raconte que lors de la construction de la route nationale N°1 Niakhabane s’était mis en colère et avait bloqué les machines parce que les travaux de terrassements constituaient un danger pour ses enfants ; cela a conduit au déplacement du tracé initial de la route. Actuellement le baobab est tombé mais il reste toujours le puits utilisé par les populations.

Gandiaye a été restructurée et développée pendant la période coloniale en même temps que toute l’assiette commerciale fut organisée pour le commerce de l’arachide. Elle faisait alors partie des multiples comptoirs ou plutôt escales de la région de Kaolack. Mais son histoire remonte à bien avant la pénétration des Blancs. Des anciens du village racontent encore l’histoire de Gandiaye.

Rattachée au département de Kaolack dans la région de Kaolack, Gandiaye a été érigée en commune en 1996. Le premier maire de cette jeune commune, fut le Docteur El Hadji Gueye, de 1996 en 2014. Le maire actuel est Pape Songdé Diop en tète de la municipalité depuis 2014.

Du point de vue, culturelle, Gandiaye fait partir des rare commune à avoir un roi « le Buur Gandiaye ».

Gandiaye se trouve sur la route nationale N1 qui relie Kaolack à Dakar. À vol d’oiseau, les localités les plus proches sont Belongui, Mbelbouk, Gamboul Moctar, Keur Mari, Sassara, Tioupane et Gamboul Escale.

Lors du recensement de 2002, la population s’élevait à 9 426 habitants. En 2007, 10 174 personnes et aujourd’hui selon les estimations officielles, Gandiaye compterait plus de 12.000 âmes. Gandiaye est peuplée de musulmans, de chrétiens et d’animistes tels que la religion sérère. La ville est dotée de deux cimetières musulmans et d’un cimetière chrétien.

Les ressources locales sont principalement celles de l’agriculture, de l’élevage et du commerce, favorisé par la tenue de marchés hebdomadaires à Gandiaye même ou dans les environs.

Source wikipédia: les personnalités nées à Gandiaye:

Mbaye Ndiaye dit Babacar est un Ingénieur des travaux de la météorologie et fut le premier directeur général d’Agrhymet à Niamey au NigerI. C’est un centre de recherche à vocation régional, spécialisé dans les sciences et techniques applicables aux secteurs du développement agricole, de l’aménagement de l’espace rural et de la gestion des ressources naturelles. 13 États membres : Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.

Matar Ndao, est un Ingénieur informaticien et diplômé de l’école polytch d’annecy. Il est ambassadeur de l’UNICEF en 1999 et travaille avec des associations françaises et sénégalaises pour développement du Sénégal son pays d’origine. Il a travaillé au conseil général de la haute savoie au service départemental à la direction de l’information et des télécommunications.

Ousmane Kane, ancien premier conseiller au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne, ancien conseiller spécial sous deux présidences sénégalaises est l’actuel président de la cour d’appel de Kaolack. Il est né à Gandiaye en 1956 et a toujours participé, de près et de loin, à son développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.