actualité

kaolack : Les camps de gardes morcelés et vendus par des inspecteurs des domaines Selon Cheikhna Keïta

Lors d’un point de presse, les anciens personnels de la police et des services pénitentiaires, sont revenus de long en large sur leur réintégration avant de mettre l’accent sur la cession que le chef de l’État avait faite en leur faveur concernant les domaines abritant les camps de gardes. Les membres de ce mouvement national des policiers retraités du Sénégal se sont donné rendez-vous ce dimanche à Kaolack. Selon Cheikhna Keïta, « Nous avons vu des camps morcelés et vendus par des inspecteurs des domaines, c’est le cas à Diourbel, à Kaolack, à Saint-Louis, et partout. Mais, nous avons dit au président que ce sont des retraités qui, revenant d’une mission ont investi leurs millions sur ces bâtiments pour les réhabiliter.

C’est des veuves qui sont là bas et qui n’ont pas où aller et c’est des camps vétustes. Nous voulons que vous fassiez une cession, et il nous a dit : je connais, j’ai été ministre de l’intérieur, je vous en fais cession. Maintenant, ce que nous voulons, c’est qu’il prenne le décret qui matérialise cette cession… »

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.