Kaolack

Kaolack : Restitution des enquêtes sur la problématique des mariages d’enfants

ENDA Jeunesse Action a organisé, vendredi à Kaolack, un atelier de restitution des enquêtes sur les mariages précoces menées dans les localités de Kahone et Sibassor, dans le département de Kaolack. Les résultats ont montré que ce phénomène est une réalité dans la zone ciblée.

« Nous avons invité les maîtres coraniques et les imams pour une restitution des résultats d’une enquête sur les mariages précoces, mais aussi pour recueillir leurs avis sur ce phénomène et enfin essayer de les sensibiliser afin qu’ils portent le plaidoyer au niveau des quartiers », a déclaré Fary Ndao, animateur à Enda Jeunesse Action Kaolack

Des efforts devront être faits pour l’atténuer, selon les participants,  » Ce que nous attendions c’est qu’il ait pas d’abord de mariage précoce parce qu’un enfant qui est en difficulté, pour nous, c’est déjà beaucoup. Et nous sommes déjà assez, il y’a lieu d’intervenir et cet intervention ne peut prospérer qu’avec les Serigne Daaras ».

« Certes beaucoup d’efforts ont été faits par l’État et les organisations non gouvernementales, mais il faut reconnaître que le phénomène est toujours visible sur le terrain mais la fréquence n’est pas si importante », a ajouté Fary Ndao.

Enda jeunesse action a également mis l’accent sur les difficultés de son ONG à prendre en charge ces cas d’enfants, en attendant de retrouver leurs parents. « Nous avons un centre au quarter Sara mais il n’est ouvrable que le jour et il nous faut un centre d’accueil ouvert en permanence’’, a dit Mr qui a fait savoir que des démarches sont en train d’être faites par Enda jeunesse action en direction des autorités locales et administratives pour obtenir un site qui pourra abriter un centre pouvant héberger, avec le minimum de confort, des enfants de la rue.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.