actualité

Le verdict dans l’affaire Atepa contre Aby Ndour au 17 août

aby-atépa-1140x570

L’affaire opposant l’association pour la défense du littoral de Pierre Goudiaby Atépa à la chanteuse Aby Ndour a été plaidée hier, devant le tribunal des référés de Dakar. D’emblée, l’avocat de la partie civile, Me Ousseynou Ngom, soutient qu’Aby Ndour a produit une autorisation d’occuper délivrée par le maire de Fann-Point E alors que pour les faits en l’espèce, ce dernier est incompétent pour délivrer des actes. Car, ajoute-t-il, on parle d’un espace qui fait partie du parc routier. Par conséquence, c’est l’Ageroute qui est la seule habilitée à accorder une autorisation, lorsqu’il s’agit d’installations ou d’aménagements dans des espaces faisant partie du parc routier. A l’en croire, l’Ageroute conforte la position de l’association pour la défense du littoral en soutenant que le maire de Fann n’a pas compétence en la matière. L’avocat brandit le décret 2010 portant création de l’Ageroute. L’autre argument imparable de la partie civile est l’arrêté du préfet de Dakar qui interdit tout aménagement ou installation dans l’espace dénommé «îlot», à part l’ambassade du Mali. Le verdict sera rendu le 17 août prochain.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.