actualité

Les aveux du jeune qui a brûlé vif son père à Thiès

Le nommé Cheikh Diop a été aspergé d’essence avant d’être brûlé vif par son fils, en l’occurrence Fallou Diop, âgé de 22 ans. Le drame a eu lieu dans la nuit du samedi 23 mai à Notto Gouye Diama, plus précisément au village de Kéry, dans la région de Thiès.
Les aveux du présumé meurtrier et les premiers éléments de l’enquête permettent de dessiner avec davantage de précision les contours de ce drame. « J’ai mis le feu dans le bol rempli d’essence avant de le lui jeter alors qu’il était devant la télé », confie le fils aux enquêteurs.
Il ajoute dans Libération, justifiant son meurtre : « Il a frappé et répudié ma mère. Il disait partout qu’elle couchait avec d’autres hommes. Et il me l’a répété en disant que c’est pour cela qu’il avait décidé de prendre une nouvelle épouse. Je n’ai pas supporté qu’il tienne pareils propos vis-à-vis de ma mère qui a toujours été une épouse dévouée ».

Catégories :actualité, sénégal, Société, Thiès

Tagué:, ,

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.