actualité

LES RELIGIEUX REFUSENT L’HÉCATOMBE : Tivaouane ferme ses mosquées, Touba barricade les siennes, l’Église renonce à tout…

46117671-36969639

Le 11 mai dernier, le président de la République a pris des mesures allant dans le sens d’assouplir les restrictions qui étaient imposées à la population aux fins d’arrêter la propagation du Coronavirus. En dehors de la possibilité donnée aux familles des sénégalais décédés du Coronavirus à l’extérieur de pouvoir rapatrier les leurs, il a été annoncé la réouverture des classes dès le 02 juin, pour les élèves en classe d’examen.

 

Dans la même veine, le chef de l’État a décidé la réouverture des lieux de culte. Une nouvelle bien accueillie par bon nombre de croyants qui n’ont cessé depuis quelques temps de donner de la voix pour renouer avec les chemins en direction des maisons de Dieu.

 

Au lendemain de cet assouplissement qui n’a pas eu que des défenseurs parmi ses destinataires, l’Eglise Catholique, à travers la Conférence épiscopale, a pris l’option de maintenir la fermeture des messes publiques. Aussi, il a été décidé de suspendre la célébration du pèlerinage marial de Popenguine prévu le 30 mai prochain.

 

Cette posture sera imitée par beaucoup de responsables de mosquées à Dakar. Ce jeudi 14 mai, trois grandes mosquées de Dakar ont maintenu la fermeture des lieux. C’est le cas pour la Grande mosquée de Dakar. Dans un communiqué transmis à la presse, l’Imam Ratib, Alioune Moussa Samb argue ne pas avoir les moyens de faire respecter les gestes-barrière pour éviter une éventuelle propagation dans la Grande mosquée de Dakar. La mosquée omarienne s’inscrit dans la même logique. Pour le serviteur de la Communauté omarienne, Thierno Madani Tall, « l’évolution de la situation » n’est pas totalement maitrisée sur le territoire national, « mais plus particulièrement dans la région de Dakar ». Pour cette raison, Thierno Madani Tall ferme la porte de la mosquée omarienne aux fidèles jusqu’à nouvel ordre.

 

À la Zawiya El Hadji Malick Sy de Dakar, on déclame la même chanson. « En raison de la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid -19, et de la hausse des cas de transmission communautaire à Dakar, l’Imam Ratib de la Zawiya Seydi El Hadji Malick Sy, El Hadji Ousmane Diop, informe les fidèles du maintien de la fermeture de la Zawiya jusqu’à nouvel ordre. L’imam Ratib invite tous les fidèles au respect des mesures barrière et des prières recommandées par le Khalife Général des Tidianes pour l’éradication de cette maladie au Sénégal et dans le monde entier », décide l’Imam. Qui ne fait que suivre la voie tracée à Tivaouane où le Khalife Général des Tidianes Serigne Babacar Sy Mansour a fermé mosquées et daaras, car pour lui, « la cause de toutes les précédentes restrictions est toujours présente et gagne davantage de terrain ». Il s’y ajoute, selon le patriarche de la famille Sy «  la multiplication des nouveaux cas avérés, contacts comme communautaires dans toutes les communes du pays, et le risque de propagation du virus Covid-19 ». Serigne Babacar Sy Mansour a évoqué aussi la hausse du nombre de décès liés à la maladie.

 

À Touba, les mosquées ne seront pas fermées. Pour autant, le Khalife Général des mourides a pris les devants pour un déroulement des pratiques cultuelles dans les conditions respectant les recommandations du corps médical dans ce contexte marqué par la multiplication des cas issus de la transmission communautaire. Cheikh Sidy Mountakha Mbacké, nous confie-t-on, s’est voulu ferme sur le respect des mesures barrière. Selon nos informations, aucun écart ne sera toléré au niveau de la Grande mosquée de Touba. Il ne fait aucun doute que la même attitude sera observée dans les autres cités religieuses du Sénégal où décision a été prise d’ouvrir les mosquées.

 

Dans tous les cas, il appartient à l’Etat qui a ouvert cette brèche, d’accompagner les fidèles de tous bords pour éviter que les « maisons de Dieu » ne se transforment en lieux où se transmet le virus à une échelle non contrôlable.

 

Le ministre de l’Intérieur a reçu de son homologue du Développement industriel Moustapha Diop, un lot de 500 000 masques qu’il doit distribuer sur toute l’étendue du territoire au plus tard ce vendredi 15 mai. Pour Aly Ngouille Ndiaye, il s’agira d’assister les Imams dans la lourde charge de faire respecter les gestes barrière…

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.