Buzz

Les secrets de la relation entre le ministre Mansou Faye et la députée Aminata Guèye

Dites désormais Aminata Guèye Faye ! La Secrétaire élue à l’Assemblée nationale est la nouvelle épouse du ministre et maire de Saint-Louis Mansour Faye. Cette relation qui a traversé les années a été concrétisée jeudi.

C’était une union attendue de tous. Le couple tant épié de la ville de Saint-Louis, Amadou Mansour Faye et Aminata Gueye, a enfin décidé de sauter le pas et de se dire «Oui». Là-bas, sur les abords du fleuve Saint-Louis, à 270 Km de la capitale, Dakar. Une union scellée sans grande surprise. Tellement, elle était attendue et souhaitée par les suiveurs du couple. Sur les réseaux sociaux, les commentaires sont majoritairement unanimes. «Enfin. Il était grand temps. Aminata Guèye réussit à se faire mettre la bague au doigt», lit-on dans un commentaire.

Des épousailles pas du tout surprenantes

C’est jeudi que Mansour Faye a finalement pris son courage à deux mains pour officialiser son idylle avec la native de Diamaguène. Elle devient la deuxième épouse du beau-frère du Président Macky Sall. Elle est la nouvelle «petite sœur» de Sokhna Ndiaye, première dame du maire. Dans la plus grande discrétion, les émissaires du maire sont allés demander la main de la dame, à Cité Vauvert, quartier où elle réside.

Leur relation était un secret de polichinelle dans la ville tricentenaire. A Saint-Louis, beaucoup se demandaient quand le premier magistrat de la commune allait concrétiser cette relation. Selon certaines indiscrétions, leur idylle remonte à plusieurs années. Mansour Faye est tombé sous le charme d’Aminata depuis qu’elle était étudiante, souffle-t-on. Devenue militante de l’Alliance pour la République (Apr), elle s’est installée sous l’aile protectrice de Mansour Faye. Ce dernier la sort de l’ombre et lui bâtit une envieuse carrière politique. Aujourd’hui, grâce au ministre-maire, elle aurait une forte influence dans les décisions politiques locales. Aussi longtemps que puisse durer leur relation, Mansour Faye a su maintenir le cap pour ne pas se faire voler la vedette auprès de la quadra au sourire ravageur. Une dame à la silhouette svelte, dont les robes et jupes chics, dévoilent de longues jambes à l’écorce claire. Le maire de Saint-Louis ne ménageait aucun effort pour la mettre au-devant des affaires. Si la responsable du quartier Diamaguène de Saint-Louis s’est offert une vie de reine, c’est bien avec le soutien de son nouveau mari. Contrairement à ces leaders qui peinaient à avoir les moyens de leur politique, l’opulence lui était assurée pour mener ses activités. Des œuvres sociales aux financements de femmes, à travers son initiative «Les Lingères républicaines», en passant par les meetings de soutien au coordonnateur départemental de son parti. Ce qui occasionnait des frustrations sourdes du côté de militants de la première heure, étouffés par l’ascension politique et les pouvoirs octroyés à la jeune députée.

Aux élections législatives de juillet 2012, elle figure en pole position sur la liste départementale de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) et s’attribue un siège à l’Assemblée nationale. En 2017, toujours sous la houlette du coordonnateur départementale de l’Alliance pour la République (Apr), Mansour Faye, elle est investie à la quatrième position sur la liste nationale de la coalition. Elle sera ainsi la seule députée du département de Saint-Louis à être reconduite à l’Hémicycle. Et pourtant, les résultats de la coalition Bby étaient très souvent décevants dans son fief. Au centre Rawane Ngom, son lieu de vote, son parti a été laminé par Manko Wattu Sénégal. Le prince charmant s’est, malgré tout, fait l’avocat de sa dulcinée. «Aminata Gueye, alitée durant toute la campagne, n’a pas fait de campagne et Bby n’a perdu que de 111 voix environs. En plus, Rawane Ngom a toujours été un centre très compliqué pour le pouvoir», a-t-il défendu. Au delà de leurs rapports politiques, certains militants qui ne parvenaient pas à mettre la main sur Mansour Faye, s’imaginaient une intime proximité entre les deux, à tel point qu’ils se permettaient de passer par Aminata Guèye. Dans l’espoir que celle-ci chuchote au creux de son oreille dans leurs entrevues (privées ?) leur désidérata. Aujourd’hui, le doute n’est plus permis !

AIDA COUMBA DIOP

Catégories :Buzz

Tagué:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.