actualité

Litige foncier à Tivaouane Peulh : Abdoulaye Dia n’aurait jamais eu l’intention de démolir des maisons de la Cité Darou Salam 2.

49428850-38453819

Resté discret depuis le début du contentieux foncier de Tivaouane Peulh, le milliardaire El Hadj Abdoulaye Dia se dit ouvert à la discussion, a appris Dakaractu de sources concordantes. L’on apprend que le propriétaire de Senico n’aurait pourtant « jamais eu l’intention de démolir des maisons de la Cité Darou Salam 2 extension », à Tivaouane Peulh. Ce, malgré le fait que le Tribunal de Pikine a tranché en sa faveur.

Le patron de Senico, nous apprend-on, a dit travailler pour une décrispation, pour une solution pacifique, même si la justice lui a donné raison. « Abdoulaye Dia est prêt à discuter d’une solution à l’amiable », renseigne notre source. Cette dernière indique que le Pdg de la Sénégalaise d’industrie et de commerce écarte toute intention de « déguerpir par la force » les habitants de la Cité Darou Salam 2 extension.

Mais, il se réjouit toujours d’avoir eu raison, car il était important de montrer que ce qui compte, c’est d’obtenir un jugement en sa faveur. La solution qui doit être trouvée, c’est une solution qui satisfasse les sénégalais et qui soit aussi bénéfique pour tout le pays, selon notre interlocuteur.

Un proche collaborateur de Abdoulaye Dia indique que le propriétaire de Senico « se dit musulman et n’aurait jamais l’intention de porter préjudice ou causer du tort à qui que ce soit ». « Ceux qui disent que des bulldozers et autres engins dévastateurs ont été déjà acheminés à Tivaoune Peulh racontent du n’importe quoi », balaie notre interlocuteur

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.