Afrique

Mali : un meeting contre la présence française prévu ce vendredi 10 janvier janvier

Des associations de la société civile  réunies au sein de la plateforme ‘’Yéré woloton debout sur les remparts’’ prévoient de mobiliser un million de manifestants, le 10 janvier prochain,  dans les rues de Bamako pour battre le pavé contre la présence française au Mali.

« Non à l’impérialisme » «  A bas la France » « la France dégage » « Non à la France et ses alliés ». Tels sont les expressions qu’on pouvait lire sur les affiches et les pancartes  des participants à la conférence  annonçant l’organisation d’un meeting contre la présence de l’ancien- colon au Mali.

D’emblée, les initiateurs de ce meeting en vue  ont indiqué qu’il n’y a pas un sentiment anti-français, mais plutôt un sentiment contre la politique française. « Nous militons pour avoir notre indépendance économique, monétaire, politique, militaire », Mohamed Ag Agataley, un membre actif  du meeting en vue qui pense comme ces camarades que la crise  qui sévit  au Mali est la conséquence de l’intervention de l’OTAN en Lybie.

Un hommage mérité a été rendu  au père de l’indépendance du Mali, Modibo Keïta, feu Thomas Sankara, le défunt colonel Kadaffi, Patrice Lumumba du Congo  et autres dirigeants africains qui se sont caractérisés par leur opposition à la politique impérialiste de l’Occident. Les organisateurs estiment que c’est avec les cœurs meurtris qu’ils feront attendre leurs voix.

Le leader le plus en vue  de la dite plateforme, Adama Diarra soutient que l’année 2020 sera un mauvais souvenir de la  politique française au Mali. visiblement déterminé, il a ajouté que le peuple héritier de l’ancien-Président Modibo Keïta se liguera contre l’impérialisme. «  La phase de dénonciation est terminée, place à l’action et le vendredi 10 janvier, nous montrerons l’exemple à ceux qui hésitent à nous joindre pour bouder hors de nos frontières les Français », a promis Adama Diarra dit Ben, sous les applaudissements nourris des fans.  Lequel a lancé le pari de mobiliser un million de personnes dans les rues de Bamako, à l’intérieur du pays et à l’extérieur ce vendredi 10 janvier.

A LIRE SUR LES COLONNES DE AFRIACTUEL

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.