Politique

MIMI ÉPAULE MACKY : « Il a déjà donné sa réponse… Je peux même comprendre que la question puisse l’énerver… Qu’est-ce qui a changé entre-temps ? »

Le débat sur le troisième mandat du Président Macky Sall ! Madame Aminata Touré, malgré sa grande sérénité, voudrait bien que politiciens et journalistes arrêtent de l’entretenir puisque. selon elle, n’intéressant pas les Sénégalais. C’est substantivement ce qu’elle fait savoir au Grand Jury de ce dimanche. La Présidente du Conseil Économique, Social et Environnemental trouve que le principal concerné a déjà « dit ce qu’il avait à dire sur la question depuis très longtemps » et que sa préoccupation réside dans la prise en charge des préoccupations des populations.

Malgré l’insistance avec laquelle la question est agitée, Mimi Touré se contentera de donner les mêmes réponses en variant les formulations.  » Je pense qu’il souhaite se concentrer sur le travail. Je considère que la question politique occupe trop de place dans la place publique. Après que le Président a gagné une élection il y’a juste moins d’un an. Maintenant, il faut travailler. Il a déjà donné sa réponse. Je peux même comprendre que la question puisse l’énerver. Cela nous écarte des questions essentielles. Les politiciens ne sont pas les seuls représentants de la société Sénégalaise. Il a déjà répondu depuis le 31 décembre… Quand vous avez débattu moult fois sur la question et qu’on continue de la poser… Il vous l’a dit les yeux dans les yeux. Ce débat, le fait de l’entretenir nous écarte de l’essentiel ».

À la question de savoir si elle, en tant que femme, voudrait la remplacer au cas où le Président Sall ne représentait pas en 2024, Mimi se voudra inamovible dans son verbe.  » On vous répondra à date échue… Les ambitions des uns et des autres, le moment venu, on en discutera ».

Parmi les questions essentielles, elle citera la mise à terme du chômage chez les jeunes. La Der, est, à son avis, un moyen efficace d’atteindre des objectifs avec la mise à disposition des bénéficiaires d’une somme de 30 milliards nonobstant les difficultés rencontrées dans le recouvrement des fonds.

Interpellée sur la médiocre campagne arachidière et le risque qu’il y a pour le Sénégal de ne pouvoir reconstituer le capital semencier, Madame Aminata Touré préférera parler d’ exigences du marché qu’il faudra prendre en considération. « L’essentiel de nos concitoyens sont des paysans. Lorsque vous avez des Chinois qui proposent 250 francs, est ce que vous allez dire aux paysans de vendre à 210 francs. C’est la loi de offre et de la demande
C’est tout bénéfique pour le paysan. Mais n’oublions pas que l’Etat rembourse une grande différence. C’est un secteur subventionné.  » Elle saluera la décision de la Sonacos d’augmenter son prix d’achat (de se mettre à niveau) jusqu’à 250 francs Cfa..

Quant à la hausse du prix de l’électricité, l’invité de la Rfm invitera à faire des constats.  » Depuis 7 ans, il n’a pas eu de hausse. L’Etat subventionnait depuis 7 ans cette électricité vous n’avez pas vu une économie où l’inflation est au niveau zéro (…). . Les couches vulnérables ne sont pas touchées. » Ces constats, elle les fera non sans signaler que l’objectif est d’atteindre une électrification universelle en 2029.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.