Politique

«Nio Lank, Nio Bagn» maintient la lutte

« Non à la hausse du prix de l’électricité ! » Tel a été le principal slogan de la journée de mobilisation organisée vendredi dernier, le 13 décembre, à la place de la Nation par le collectif « Nio Lank Nio Bagn » qui était descendu dans la rue pour crier son ras- le-bol. Composée d’une trentaine d’organisations de la société civile, la plateforme du refus a aussi dénoncé les arrestations du leader du Frapp, Guy Marius Sagna, du professeur Babacar Diop et Cie appréhendés et embastillés pour avoir légalement manifesté et dénoncé la hausse du prix de l’électricité devant les grilles du palais de la République. Cette manifestation monstre qui a regroupé des milliers de jeunes et d’adultes des deux sexes mais aussi des personnes du troisième âge traduit le refus catégorique d’importantes franges de la population de la hausse du prix du courant électrique. Après le succès de leur marche du weekend dernier, les membres du collectif « Nio Lank Nio Bagn » sont plus que jamais déterminés à mener la lutte. Ainsi ils promettent de passer à d’autres actions majeures si les autorités compétentes ne donnent pas une suite heureuse aux revendications formulées lors de leur mobilisation du 13 décembre. « Nio Lank Nio Bagn » persiste signe qu’ils seront encore dans la rue ce vendredi 20 décembre.

 

Catégories :Politique, sénégal, Société

Tagué:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.