Politique

Pds-Benno: Une grande coalition en gestation

Dans la dynamique des retrouvailles Wade/Macky, une grande coalition est en gestation entre anciens frères libéraux, mais aussi en intelligence avec les autres partis comme le Parti socialiste.

L’ancien président et l’actuel risquent de surprendre l’opinion avec la matérialisation de leur entente par la mise en place de cette coalition qui, espèrent-ils, va regrouper l’essentiel des forces politiques qui leur sont proches.

Et la nouveauté dans cette dynamique, c’est que le dessein nourri est de faire revenir tous les frustrés du Pds et de les regrouper dans la nouvelle entité. Ainsi, Macky et Wade sont sûrs de pouvoir compter sur Souleymane Ndéné Ndiaye, Fada, Aliou Sow, Me Madické Niang, Aida Mbodj et bien d’autres.

L’objectif est d’être sûr de garder le pouvoir aussi longtemps que possible dans une entité unique, en ne laissant aucune place à l’opposition.

Car, pour Macky et ses soutiens, anciens comme nouveaux, il n’est pas question de laisser le pouvoir à quelqu’un comme Ousmane Sonko.

C’est d’ailleurs pourquoi la procédure judiciaire contre le leader du Pastef sera bien enclenchée. Et des sources généralement bien informées nous apprennent qu’il risque d’écoper d’une peine de prison d’au moins trois ans afin de l’empêcher à participer aux prochaines législatives, et peut être aussi à la présidentielle.
Néanmoins, certains observateurs soutiennent que Sonko pourrait bénéficier du soutien de Wade dans le but de sauver sa tête.

En tout état de cause, l’Etat, avec la polémique sur la possible réhabilitation de Karim Wade, a montré qu’il entend bien sauver les apparences. Il ne va pas précipiter les choses et travaillera à faire en sorte que l’opinion ne sent pas qu’il y a deal au sommet.
Pourtant, l’évidence de ce deal est la chose la plus vérifiable. Et il date d’avant les élections, bien avant Massalikul Jinaan. Le Président guinéen, Alpha Condé, en avait jeté les bases et le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, a parachevé le processus.

La preuve, Wade sait qu’il a en quelque sorte aidé Macky lors de la présidentielle passée sans en avoir donné l’air. Depuis le protocole de Conakry, Macky lui avait fait des promesses dont seul un aspect est actuellement visible. Les autres le seront dans les prochaines semaines.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.