Gandiaye

Portrait : Docteur Papa Ndiaye DIOUF Gandiaye

Docteur en Sciences de l’Education, Monsieur Papa Ndiaye DIOUF est diplômé en Etudes du développement (3ème cycle), et de l’ENEA (actuelle ENSEA) avec un Duel Anglais-Espagnol.

Papa Ndiaye Diouf est responsable Afrique pour l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement de Genève, l’Institut de référence dans les domaines du développement. Papa Ndiaye Diouf a déjà derrière lui plus de trente années d’expérience professionnelle en matière d’enseignement, de recherche et d’offre d’expertise en Afrique, en Europe et Amérique centrale. Membre du groupe d’initiative de Global local forum, il prépare, en collaboration avec d’autres partenaires, la création à DAKAR d’un Institut de référence.

Le territoire c’est quoi pour vous ?

Le territoire est une entité spatiale de dimensions variées, que les êtres humains ont façonné, à travers des activités socioéconomiques et des croyances. A ce titre il traduit un ensemble de réseaux et de relations de solidarités, d’intérêts complémentaires ou de conflits, d’enjeux et de jeux de pouvoirs. Il est un lieu de d’habitation, de production et de consommation. Le territoire dans certaines circonstances devient un lieu d’intégration ou d’exclusion sociale. En effet c’est un espace avec une dimension spatiale, organisationnelle et institutionnelle. C’est surtout une construction socioéconomique qui se traduit par un ensemble d’interrelations et d’interactions entre différents acteurs économiques, techniques, sociaux, institutionnels. Tout particulièrement le territoire est caractérisé par sa gouvernance locale, définie comme l’ensemble des processus institutionnels issus des relations de coopération entre acteurs publics et/ou privés et qui participent à la régulation locale du territoire.

Comment percevez-vous aujourd’hui le rôle des pouvoirs locaux ?

Dans le processus de décentralisation en vigueur dans plusieurs pays, notamment en développement, la gestion de proximité a donné un certain nombre de prérogatives en matière de développement aux gestionnaires des collectivités locales ou pouvoirs locaux. Au Sénégal ces pouvoirs locaux sont les conseillers ruraux, municipaux et régionaux. Leur rôle consiste essentiellement à rendre leurs territoires compétitifs et attractifs. Par ailleurs ils doivent impulser le développement local dans le cadre d’une démarche participative à même de mieux impliquer les acteurs sociaux, économiques et culturels. Les pouvoirs locaux doivent pouvoir, en fonction des potentialités ; opportunités et contraintes d’un territoire, mobiliser les ressources et impulser le développement local.

En quoi le territoire est-il un levier pour le développement local ?

Comme le soulignait Gravier, le territoire en tant qu’espace doit être organisé et occupé de manière à mettre la croissance économique au service de la promotion sociale. Il est le réceptacle des activités sociales, économiques, culturelles et environnementales. Ainsi qu’il s’agisse de territoires aérien, maritime et ou terrestre, le territoire sert de support aux différentes activités de développement initiées par les populations. A titre d’exemple certains sites touristiques, des littoraux, des paysages spécifiques ont permis de vendre des territoires pour générer ainsi des revenus aux états ou collectivités locales. C’est ainsi que certains états ont développé un marketing mettant en exergue les atouts des localités qui contribuent à rendre attractifs ces espaces.

Selon vous que peut-on faire pour amplifier le dialogue entre les territoires ?

Aujourd’hui, il est démontré qu’un territoire (urbain ou rural par exemple) est dans le cadre d’interrelations avec d’autres territoires. Du fait de l’ambiguïté du terme, le territoire peut impliquer une imbrication, une intégration avec d’autres territoires. Alors in devient légitime de se demander quelles relations entre le territoire national et les territoires communaux ou communautaires. Que représentent les territoires frontaliers et transfrontaliers ou les territoires fédéraux comme ceux des Etats unis ou communautaires comme l’Union Européenne ? Que doit être le territoire du Sénégal par rapport à l’espace CEDEAO ou UEMOA ? Autant de réalités qui font que, la disparition de frontières nationales a comme conséquence des recompositions territoriales qui ne peuvent devenir réalité qu’avec un dialogue franc et objectif entre les différents territoires concernés.

Dans votre expérience personnelle avez-vous un souvenir fort lié au territoire ?

Dans ma prime jeunesse, j’étais très fier de mon appartenance à la communauté rurale de Gandiaye constitué par trente-trois (33) villages unis par les liens de solidarité et de voisinage. La vie dans ce milieu rural était caractérisée par un vécu quotidien empreint de solidarité. Nos champs étaient localisés en dehors du terroir de notre village et on ne notait aucun conflit foncier. Quelques années plus tard avec la « communalisation » des années 96, notre village, qui était chef-lieu d’arrondissement et de communauté rurale, a été érigé en commune devenant ainsi une ville. Or le « tissu urbain » était encore très rural, mais surtout les activités tournaient essentiellement autour du secteur primaire. Les activités artisanales se limitaient à des activités de forge et de réparation. En conséquence, les populations ont presque perdu leurs terres, versées dans la nouvelle communauté rurale entrainant ainsi l’abandon progressive de l’agriculture et l’adoption de micro-activités dont les revenus permettaient difficilement de satisfaire les besoins essentiels. C’est ainsi que s’est installée une certaine pauvreté urbaine.

Responsable politique de l’APR Mr Pape NDIAYE DIOUF était candidat aux élections municipales de 2014 dans la commune de Gandiaye sous la bannière l’Union des forces nouvelles. Conseiller départemental de Kaolack en 2014, il a réussi à obtenir quelques conseillers dans la mairie de Gandiaye lors de ces élections locales.

Connu par son ouverture, son sens du partage, Mr Diouf est un homme social très adorable. Nous lui souhaitons longue vie et bonne chance dans sa mission.

Copyrigth : gandiayeinfos

Catégories :Gandiaye, Portrait, Société

Tagué:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.