actualité

Pour une facture d’électricité: Il tue «intentionnellement» son père et prend 10 ans

Alors qu’on ne finissait pas encore d’épiloguer sur le meurtre de Mohamed Cissé, du nom du jeune Américain lâchement abattu au cours d’une agression, chez lui à Kaolack, le Tribunal de grande instance (Tgi) de la ville a vidé, ce mercredi, une rocambolesque affaire de meurtre qui avait suscité une vague de réactions dans la capitale du Saloum.

Il s’agit en effet du cas Maguette Sène, poursuivi pour meurtre sur son propre père. Les faits remontent au mois de novembre dernier. C’est au cours d’une altercation que le jeune d’à peine 30 ans a donné de violents coups de machette à son père.

Tout est parti lorsque le vieux a demandé à son fils de payer la facture de l’électricité qu’il trouvait «trop chère». Ce que ce dernier n’a pas voulu accepter.

Grièvement blessé, le vieux Sène a été vite interné au district sanitaire de la ville pour les besoins, alors que son fils, lui, a été arrêté et placé en garde à vue au commissariat avant d’être placé sous mandat de dépôt.

Mais, c’est au bout d’un peu moins de deux mois (début du mois de janvier) que le vieux a finalement succombé à ses blessures.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le juge du tribunal de grande instance a écarté le chef d’accusation de paracide -susceptible d’une peine à perpétuité notamment à la chambre criminelle- pour ne retenir que le délit de coups mortels sans intention d’intenter à la vie, nous précise une source judiciaire très proche du dossier. Qui rapporte que c’est ce qui fait que Sène s’en est sorti avec une peine de 10 ans de prison ferme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.