actualité

Précision du Centre de Santé Philippe Maguillen Senghor

10--1140x570

Le 30 juin 2020, à 00h 05mn, la dame K.D a été admise et consultée gratuitement à la salle de TRI de la maternité du Centre de Santé Philippe Maguillen Senghor. Les lits de la salle de réveil du bloc opératoire étant occupés et pour des mesures de prudence et de sécurité, il a été recommandé à la dame d’aller au centre de santé Nabil Choucair qui dispose d’un bloc opératoire. Le temps de rejoindre Nabil Choucair, la femme qui était déjà en travail a entamé le processus d’accouchement. Avertie par les vigiles, l’équipe de garde de la maternité s’est déplacée et a aussitôt pris en charge la femme. En aucun cas, il n’a été question de renvoi de la patiente pour défaut d’argent.

Affaire Philippe Maguillène Senghor 
Les autorités hospitalières ont tenté de ses dédouaner dans ce scandale autour de l’accouchement d’une dame devant l’hôpital. D’après elles, il n’a jamais été question d’argent, mais plutôt que la salle d’accouchement était pleine et le patient a été référé à l’hôpital Nabil Choucair. Même s’il ne s’agit pas d’argent, cela ne les dédouane pas. D’abord, il était 1heure passé et on était en plein couvre-feu. Or d’après le mari de la dame, il était parti chercher un taxi et à son retour, son épouse a accouché sous un poteau électrique. Pendant ce temps-là, des images montrent une ambulance immobilisée dans l’enceinte de l’hôpital. En définitive, si l’hôpital avait joué son rôle, il aurait d’abord appelé Nabil Choucair pour s’assurer qu’il y a de l’espace, mais aussi mobiliser une ambulance pour l’évacuer. Ils ont beau vouloir se blanchir, mais cette fois-ci, ils ont vraiment merdé ces toubibs.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.