International

Repas Minceur à Domicile : comment maigrir sans se priver ?

Les bienfaits démontrés de la perte de poids sur la santé encouragent beaucoup de Français à entamer un régime. Si la démarche est louable, encore faut-il s’y prendre correctement. Alors, maigrir sans se priver, est-ce vraiment possible ?


Réajuster son alimentation

L’alimentation est bien entendu l’un des premiers facteurs à prendre en compte lorsque l’on souhaite perdre du poids. Contrairement à une idée largement répandue, aucun aliment ne fait à lui seul maigrir ou grossir. Il est donc parfaitement inutile de se priver de ce que l’on aime, d’autant plus que la diversité de l’alimentation contribue activement au bon fonctionnement du corps et du cerveau. Pour mincir, pas de recette miracle : il suffit simplement de diminuer l’apport en calories et d’obtenir un rapport équilibré entre sources protéiniques, glucidiques et lipidiques. Les repas minceur peuvent à ce titre constituer une excellente solution, à condition de bien les choisir.

Équilibrer sa balance énergétique

La balance énergétique correspond à la différence entre l’énergie que nous faisons rentrer dans notre corps, c’est à dire l’alimentation, et l’énergie que nous dépensons. Pour maigrir, il ne suffit donc pas de diminuer les apports caloriques, il s’agit également d’augmenter les dépenses énergétiques, par l’intermédiaire d’une pratique sportive par exemple. Les dépenses en énergie peuvent être classées en 3 grandes catégories.

Le métabolisme de base

Il renvoie à la dépense d’énergie quotidienne minimum permettant à l’organisme de survivre, autrement dit assurer le bon fonctionnement du cœur, du cerveau, de la respiration, de la digestion et du maintien de la température corporelle. Le métabolisme de base correspond à environ 60 % des dépenses énergétiques totale d’un adulte. Il peut être calculé par une formule prenant compte de l’âge, du sexe, du poids et de la taille.

L’activité physique

L’activité physique structurée se rapporte aux dépenses énergétiques que nous planifions, dans le cadre d’un entrainement sportif, d’une session de vélo elliptique ou d’un footing par exemple. N’oublions cependant pas que l’ensemble des mouvements que nous effectuons au quotidien – faire le ménage, laver la vaisselle, arroser les plantes – contribuent à équilibrer notre balance énergétique, qu’ils aient ou non été prévus à l’avance. En matière de poids et de prévention santé, l’action est toujours bénéfique. L’activité physique participe à environ 30 % des dépenses énergétiques au cours de la journée.

L’effet thermique des aliments

La digestion des aliments, c’est à dire leur transformation en substances assimilables, requiert de l’énergie. C’est ce qu’on appelle l’effet thermique, qui contribue à hauteur de 10 % sur les dépenses énergétiques quotidiennes d’un adulte.

Modifier vos habitudes alimentaires

Pour maigrir durablement, il est avant tout conseillé d’écouter votre corps. Il vous fournit des indices précieux sur vos besoins en apports caloriques. Pour éviter l’effet yoyo, évitez autant que possible de sauter un repas et restreignez-vous à des horaires réguliers. Prenez également le temps de bien mâcher vos aliments, votre cerveau ayant besoin d’une vingtaine de minutes pour recevoir les premiers signaux de satiété. N’hésitez enfin pas à prendre contact avec un diététicien , qui saura vous guider dans votre démarche de perte de poids.

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.