Politique

Scandaleux !!! des journalistes agressés et arrêtés par la police

Les policiers ne s’en prennent pas qu’au membre du Collectif NOO LANK à la Place de l’Indépendance pour manifester contre la hausse du prix de l’électricité. Ils s’en sont pris aux journalistes qui sont sur place pour couvrir l’événement et montrer à l’opinion nationale et internationale ce qui se passe sur les lieux.

Un des reporters de PressAfrik a été violenté par les forces de l’ordre qui ont confisqué le téléphone avec lequel il travaillait avant de le jeter. L’appareil est endommagé. Notre collègue était en train de filmer l’arrestation d’un de ses confrères de Dakar Actu.

Un peu avant cette scène, un des agents de police a donné ordre à ses collègues « de mater les journalistes ».

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.