actualité

Science : Les dangers et utilité du nitrate d’ammonium selon Amar Diop, Docteur en chimie moléculaire et organique.

La double explosion, au Liban a fait que le nitrate d’ammonium est devenu tristement célèbre. Au Sénégal où sont entreposées plus de 3050 tonnes de nitrate d’ammonium au niveau du Mole 3 du Port autonome de Dakar, les inquiétudes sont vives au sein de la population dakaroise. Dans cet entretien qu’il a accordé à Dakaractu, Amar Diop, Docteur en chimie moléculaire et organique parle du produit, de son niveau de dangerosité et de son utilité.

49166184-38332625

Dr Diop, vous êtes enseignant-chercheur vacataire au niveau de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Aujourd’hui, il est évoqué la présence du nitrate d’ammonium au Port de Dakar. Plus d’un sont en alerte. Cela à cause de la double explosion au Liban causée par ce composé chimique. L’on se demande alors quelles pourraient être les conséquences du nitrate d’ammonium sur l’environnement et sur la population ? 

Avant d’évoquer la dangerosité du nitrate d’ammonium, je voudrais juste rappeler que le nitrate d’ammonium est un des dérivés de l’acide nitrique. Il est un composé ionique (sel) constitué d’un anion nitrate (NO3−) dudit acide et d’un cation ammonium (NH4+), sous forme de poudre. Il peut aussi être sous forme de granulés. 

Il est un composé minéral. Le nitrate d’ammonium, ne brûle pas, en soi, parce qu’il n’est pas un combustible. Il se décompose qu’à des températures de l’ordre de 300°C. Lorsqu’il est mélangé avec d’autres produits organiques ou parfois minéraux, il facilite leur combustion. C’est en ce sens qu’il devient un vrai comburant et très dangereux. 

Pour les conséquences liées à ce produit, on peut dire que les populations peuvent être exposées, en cas d’incendie, à des dangers dus à l’émanation de vapeurs toxiques comme les oxydes d’azote, etc. 

En fait, ces gaz très toxiques peuvent créer des suffocations, des arrêts respiratoires, etc. Sa décomposition, à des températures très élevées, s’accompagne d’une émanation de gaz rougeâtres ou rouges constitués de composés azotés et de vapeur d’eau, et se fait avec des explosions. Les oxydes d’azote sont aussi des gaz à effet de serre très nuisibles à l’environnement. On se rappelle des cas d’OPPAU une ville d’Allemagne en 1921 avec 561 morts ; celui de Toulouse avec une explosion de 300 tonnes de nitrate d’ammonium et celui d’Oklahoma City en 1995, avec une bombe artisanale faite avec du nitrate d’ammonium. C’est vrai que le nitrate d’ammonium, seul, ne présente pas de danger particulier. 

Par contre, il faut qu’on fasse attention avec ce produit. Et que les gens puissent ne pas s’aventurer à l’entreposer avec d’autres produits organiques ou minéraux. Parce que si, toutefois, il y a une source de chaleur ou un incendie qui peut faciliter la combustion desdits produits, cela risque quand même d’être beaucoup trop dangereux. Au-delà même de la chaleur ou de la catastrophe, il y a des vapeurs qui seront disséminées dans l’atmosphère avec des conséquences néfastes pour les êtres vivants animaux comme végétaux. 

Vous avez parlé du danger de la cohabitation de ce produit avec d’autres. Il s’agit de quel produit encore ? 

Par exemple, il peut s’agir de produits organiques qui peuvent facilement prendre feu, et même les composés minéraux, avec comme comburant le nitrate d’ammonium. Le nitrate d’ammonium ne brûle pas, mais il facilite effectivement la combustion d’autres produits si toutefois il y a une source de chaleur ou un incendie quelque part. Les produits organiques peuvent être des céréales : du riz, du blé… ou des matières plastiques, etc. 

Ce sont-là des combustibles qui pourraient brûler très facilement. Si toutefois ce composé qu’est le nitrate d’ammonium est entreposé avec ces combustibles alors attention ! Parce que s’il y a un d’incendie ou une source de chaleur, il est évident qu’il facilitera leur combustion et va se décomposer avec des explosions. 

On a vu que, généralement, les gardiens de ces stocks préparent du thé dans l’environnement immédiat de ces zones de stockage. Est-ce que là aussi c’est un danger ? 

Naturellement qu’il y a un danger. Non seulement il y a une source de chaleur, mais, ne serait-ce qu’une petite étincelle peut déclencher un incendie catastrophique. Faire un feu aux environs de ces dépôts de stockage me parait extrêmement dangereux. Donc, il faut véritablement que les gens puissent adopter les bonnes pratiques d’Hygiène, de Santé et surtout de Sécurité au travail (HSST) plus particulièrement les gardiens. 

Cela doit être de mise partout surtout par rapport à ce produit qui est le nitrate d’ammonium. Je ne dirai pas que le nitrate d’ammonium n’est pas dangereux, mais il le sera beaucoup plus s’il facilite la combustion d’autres composés organiques. Donc il faut que les gardiens et tous les autres travailleurs qui le côtoient ou le manipulent, fassent très bien attention avec ce composé. 

Nous avons aussi constaté qu’au Port de Dakar, le produit est gardé à l’air libre sous des bâches est ce que là ce n’est pas un danger vu la chaleur solaire ? 

En fait ce n’est pas grave en soi parce que, quelle que soit la température solaire, même au-delà de 45°C, que cela soit à Dakar ou ailleurs, celle-ci ne peut pas provoquer la décomposition du nitrate d’ammonium. Lorsque, par contre, vous avez des températures de 300°C, le nitrate d’ammonium, facilitant la combustion de produits organiques (comburant), se décomposera en oxydes d’azote et en vapeur d’eau. 

Autrement dit, le fait que le nitrate d’ammonium soit exposé à l’air libre ou sous des bâches, sous les rayons solaires ne présente aucun danger. Mais attention aux sources de chaleur ou des incendies qui pourraient être crées, un court-circuit électrique, des braises, par exemple ou quand on fait du thé avec une bonbonne de gaz butane, ou quelque chose qui peut être une source de chaleur. Mais les rayons solaires, ne peuvent pas, en fait, déclencher une décomposition du nitrate d’ammonium. 

Les résidus de cigarettes sont-ils de l’ordre de ces éléments qui constituent une menace près des stocks de nitrate d’ammonium ? 

Mais oui ! Un mégot de cigarette non éteint est aussi une source de chaleur tout comme les flammes de gaz butane, les braises etc. Les bâches étant, très souvent, faites de matières plastiques comme le polyéthylène ou le polystyrène, entre autres, sont de très bons combustibles. Evidemment, si le mégot ou les braises commencent à consumer les bâches, il est évident que le nitrate d’ammonium qui y est couvert pourra faciliter leur combustion. 

Et si la combustion des bâches atteint environ 300°C, il y aura, évidemment, la décomposition du nitrate d’ammonium avec des explosions et des émanations d’oxyde d’azote, de dioxyde d’azote ou de protoxyde d’azote etc. 

C’est dire donc que le nitrate d’ammonium à lui seul ne peut pas entrainer d’explosion sans source de chaleur et un combustible ? 

Je l’ai dit et je le répète : le nitrate d’ammonium n’est pas inflammable. Le nitrate d’ammonium à lui seul ne prend pas feu et ne se décompose pas à des températures inférieures à 300°C. Il n’est pas un combustible mais un comburant qui se décompose à hautes températures. M. Diop, je rappelle que vous êtes Docteur en chimie moléculaire inorganique et spécialiste en QHSE. 

Nous (Dakaractu) avons entendu parler du transfert du stock de nitrate d’ammonium. Qu’est-ce qu’il faudrait en terme de logistique ? Quelles sont les mesures obligatoires, qui s’imposent pour son transfert dans les meilleures conditions ? En fait le nitrate d’ammonium est utilisé dans beaucoup de pays, parce qu’il entre dans la composition d’engrais azotés et dans bien d’autres produits que nous utilisons. 

C’est un composé qu’on utilise aussi dans la fabrication de dynamite. Donc, il peut être manipulé mais avec des précautions comme tout produit chimique: des gants, des masques, etc. Il va de soi que pour le transfert de ce stock, il faut qu’il y ait des experts ou à la limite des spécialistes du domaine pour effectivement faire le transport ou le déplacement. Cela est nécessaire pour ne pas exposer les travailleurs et même les populations riveraines et au-delà l’environnement. 

Je pense qu’on transporte quand même des produits beaucoup plus dangereux que le nitrate d’ammonium. En revanche, la quantité plus de 3000 tonnes, me parait importante pour le déplacer. Le déplacement n’est pas en soi très dangereux. Mais il faut que les gens qui le feront, éventuellement, puissent le faire dans les conditions de sécurité et avec les précautions requises. 

Vous avez anticipé sur ma dernière question qui porte sur l’utilité du nitrate d’ammonium ? Où et comment on l’utilise ? Et ça entre dans la composition de quel produit ? 

On l’utilise très souvent pour produire de l’engrais agricole. Que cela soit les engrais fertilisants qu’on utilise pour le mil, l’arachide, etc. Il peut aussi entrer dans la composition de certains explosifs dans les mines, etc. Le nitrate d’ammonium est un produit chimique utilisé pour la fabrication de beaucoup de produits. Il est souvent utilisé comme intrant dans la fabrication de produits. Il est à la base de la fabrication les engrais azotés. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui font que nous constatons beaucoup d’accidents liés au nitrate d’ammonium, dans différents endroits, du monde à cause de son utilisation à grande échelle. C’est aussi parce que des gens l’utilisent à outrance parce qu’il est très facile à obtenir et moins cher dans le commerce.

Catégories :actualité, Politique

Tagué:

Merci de laisser vos commentaires !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.