sénégal

Tamkharite : un maître coranique déplore a façon dont on pratique le tadiabone au Sénégal

Achoura communément appelé Tamkharite qui correspond au dixième jour du mois de Mouharram qui marque le début de l’année musulmane est une occasion de prières avec ferveur, de festin avec le couscous mais aussi et surtout de carnaval avec le « tadiabone » qui constitue un grand moment d’évasion. Cette fête est essentiellement culturelle à travers les pratiques inspirées des us et coutumes du prophète Mohamed (psl). Mais la façon de faire le « tadiabone » est il de connivence avec les principes de l’Islam ?.

« Il y a des façons de faire cette culture. Nous à notre époque nous le faisions dans le but de rappeler aux gens la présence de Dieu qui il est, lui le Tout puissant. De s’inspirer des coutumes de prophète Mohammad (psl), déclare Abdoulaye Diop, maître coranique à Kaolack.

Et d’ajouter, : »C’est moche et ce n’est pas du tout saluer par notre religion qu’un homme porte des habits de femmes et se maquille comme tel et vice versa. C’est ainsi que cette génération fait les « tadiabones » alors que c’est banni par notre religion ».

Le maître coranique qui déplore aussi la présence des tam-tams et des brouilles qui ne sont, selon lui, rien d’autre que « de la pollution sonore », demande à la population plus particulièrement au parents de se départir de ces fausses pratiques et retourner sur le vrais sens du mots « tadiabone » en s’inspirant des us et coutumes du prophète de l’Islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.