actualité

Thierno Bocoum  » Le président de la République est allé dans le sens que nous avions indiqué depuis très longtemps »

Cependant, il ne doit point s’agir de juste prendre une décision. Nous avions beaucoup insisté sur les mesures d’accompagnement. Sinon cela équivaudrait à opter de laisser le virus se propager d’une manière vertigineuse.

La communication du président de la République aurait d’ailleurs dû insister sur les actions parallèles et cumulatives, indispensables à une meilleure gestion de la pandémie : la mise en place d’une politique d’endiguement de la pandémie, à côté de la reprise des activités.

Au demeurant, dans son discours, il a plus remercier qu’inciter, laissant presque croire à une fin de combat.

Nous l’invitons à travailler sur les mesures d’accompagnement comme nous l’avions précisé dans l’une de nos nombreuses contributions sur la question :

1. La production massive de masques et l’imposition de la distanciation physique.

Des masques doivent être produits en masse et mis à la disposition des populations. Il faudra également que les forces de sécurité et de défense soient déployées sur le territoire national pour faire respecter la distanciation physique en accord avec les autorités locales.

2. Relever notre plateau médical et élargir les tests.

L’Etat doit se donner les moyens d’une résilience sanitaire pour soigner les malades en utilisant les remèdes ayant déjà produit des résultats et en renforçant son système sanitaire (moyens de protection, personnel, receptifs préfabriqués, matériaux sanitaires). Aussi, il faudra élargir le nombre de tests pour avoir les chances de repérer et de s’occuper très tôt des personnes contaminées.

Thierno Bocoum
Prèsident du mouvement AGIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.